Quel véhicule pour traverser l'Outback
Ebook à télécharger

Quel véhicule louer pour circuler dans l’Outback, au nord d’une ligne partant d’Alice Springs ? Trois facteurs guideront le choix du moyen de transport le mieux adapté : votre budget d’une part, votre itinéraire d’autre part, et last but not least la saison (wet/dry). Explications.

Quels véhicules pour circuler dans l’Outback?

La voiture (2×2, 4×4, à caravane), les SUV, fourgons (fameux combis Volkswagen) et les camping cars sont (naturellement) les moyens de transport les plus couramment utilisés pour circuler dans l’Outback australien.

Attention à l’écart de prix à la location entre ces différentes classes de véhicules qui peut aller du simple au quintuple.

Pour choisir le véhicule adapté, il faut prêter attention à l’alternance des saisons : en effet, le « Dry » (saison sèche) et le « Wet » (saison humide) conditionnent en grande partie le choix de son moyen de transport.

L’influence du « Dry » et « du Wet » sur les conditions de circulation dans l’Outback

Les régions qui sont concernées par l’alternance des saisons s’étendent au nord d’une ligne horizontale qui part d’Alice Springs et va jusqu’à Darwin (Territoire du Nord). Elles incluent donc le nord ouest de l’Australie-Occidentale et le nord est du Queensland, en plus du Top End.

  • La saison humide commence en octobre et s’achève en mai
  • La saison sèche débute à partir de la fin du mois de mai et se prolonge jusqu’à la mi-octobre

Toutes les routes bitumées sont inondables  pendant la saison humide.

Quel véhicule choisir en fonction des saisons ?

  • Optez pour un véhicule à quatre roues motrices (4WD) si vous empruntez des pistes et des routes non stabilisées pendant le « wet » (« high clearance vehicle »  = garde au sol élevée). 
  • Préférez également ce type de véhicule pendant le « dry », si vous parcourez les pistes des parcs nationaux du nord australien. La plupart d’entre elles ne peuvent être explorées avec un véhicule deux roues motrices, en raison de leur garde au sol trop réduite (espace entre le bas de caisse et le sol). Cela vaut notamment si vous comptez parcourir la Gibb River Road et le Purnululu National Park dans la région du Kimberley.
  • Privilégiez une voiture deux roues motrices si votre itinéraire  comprend essentiellement des routes bitumées pendant la saison sèche. Pour qui aime la route, sachez qu’il est possible de parcourir en un mois la diagonale (goudronnée) Darwin – Exmouth en profitant des plus beaux paysages sur ce tracé : Litchfield National Park, Kakadu National Park, Lake Argyle, Broome, Karijini National Park, Exmouth (Ningaloo Reef National Park)

L’Outback à deux roues (vélo/moto) pendant la saison sèche

Pendant le  » dry  » (saison sèche), il est possible de voir des motos (types 500 à 1000 cm3) et vélos (cyclistes acharnés) arpenter les routes écrasées de soleil du nord-australien. Pareilles aventures nécessitent (plus particulièrement pour les cyclistes) :

  • Beaucoup de préparation logistique (cartographier/découper son itinéraire)
  • Un équipement adapté (pièces de rechange, kit médical, compléments alimentaires)
  • Des notions de mécanique
  • Une connaissance du terrain (tracés d’itinéraires)
  • Une bonne appréhension des distances

Lire également ce témoignage : faire le tour de l’Australie à vélo

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (0)

Laisser un commentaire