Tax Return 2013 - 2014 en Australie

Vous finissez votre séjour en Working Holiday ? Si vous avez travaillé en Australie, vous vous demandez certainement comment récupérer une partie des impôts prélevés sur les salaires que vous avez perçus (“Tax Return”).

  1. Tableau des taxes sur les revenus pour les WHV en 2017 (résidents, non résidents)
  2. Récupérer facilement l’intégralité de vos taxes
  3. Guide pratique complet

1. Tax Return en Australie – Tableau des taxes sur les revenus pour les WHV en 2017 (résidents, non résidents)

Tranches de revenus imposables Taux d’imposition Valeur
0 à 37,000 $AUD 15% de chaque dollar jusqu’à $37,000 AUD 0.15
37,001 $AUD à 87,000 $ AUD 32.5% de chaque dollar au-dessus de 37,000 $ AUD et en dessous de 87,000 $ AUD 0.325
$87,001–$180,000 37% de chaque dollar entre 87,000 $ AUD et 180,000 $ AUD 0.37
> 180,001 $ AUD 47% de chaque dollar au-dessus de 180,000 $ AUD 0.47

>> La période pour faire sa demande de Tax Back dure quatre mois et s’étend du 1er juillet au 31 octobre chaque année (3e trimestre). Voir notre guide pratique complet

2. Comment récupérer facilement l’intégralité de vos taxes ?

TaxBack, mandataire spécialisé dans les questions fiscales pour les Working Holiday en Australie, aide chaque année plusieurs milliers de titulaires du WHV à récupérer leurs impôts.

Le montant moyen des taxes remboursés par Tax Back à chaque voyageur en Working Holiday éligible s’élève à 2600 $ AUD. 

>> Je récupère mes taxes grâce à Tax Back

Vous pouvez également utiliser le calculateur de remboursement de taxes ci-dessous pour estimer le montant d’impôts qui pourrait vous être remboursé :

3. Tax Back 2017 en Australie – comment ça marche ?

Nous vous expliquons dans ce guide complet les étapes clés pour récupérer vos taxes et rappelons les conditions pour y avoir droit. Partagez au bas de cet article votre témoignage ou vos conseils ! Ils seront précieux pour d’autres voyageurs en WHV !

>> Je récupère mes taxes grâce à Tax Back

Non resident en Australie et Tax Return (Tax Back)

Pour être éligible à Tax Return, et donc récupérer une partie des impôts prélevés sur vos salaires en quittant l’Australie, tout est une question de statut fiscal… Lorsque vous voyagez et travaillez en Working Holiday Visa, vous êtes considéré comme “résident temporaire” par le ministère australien de l’immigration(Temporary Residence in Australia, immi.gov.au)… Mais les choses se compliquent quand il s’agit de déterminer votre statut fiscal. En effet, l’administration fiscale australienne (ato.gov.au) peut vous considérer soit comme “resident”, soit comme “non resident”.

Et cette nuance fait toute la différence. Si vous êtes considéré comme “non resident”, votre demande de Tax Return ne sera tout simplement pas recevable, ou alors marginalement. En revanche, si vous êtes considéré fiscalement comme “resident”, alors vous pouvez procéder à votre demande de tax back, au même titre que de nombreux citoyens australiens.

Tax back ou Tax Return: qu’est-ce c’est ?

Le terme “Tax Return” fait référence à la période de l’année (3e trimestre, voir plus bas) pendant laquelle les résidents fiscaux australiens, dont font partie certains WHV (voir plus bas), peuvent récupérer une partie de leurs impôts prélevés sur leur revenu sur l’ensemble d’un exercice fiscal.

#Conclusion numéro 1 : Vous pouvez être considéré comme “resident” par le ministère australien de l’immigration et “non resident” par l’administration fiscale. Cette distinction est essentielle pour savoir si vous pouvez récupérer vos impôts en quittant l’Australie. Vous ne pourrez en effet récupérer qu’une partie marginale, voire n’obtenir aucun remboursement, si vous êtes considéré comme un “non resident”.

Maintenant, penchons-nous sur ce qui fera de vous un “résident fiscal”, éligible au remboursement d’une partie de vos impôts sur le revenu.

Tax Return et statut de “résident” : quels critères ?

Vous pouvez être considéré comme résident fiscal si :

  • Vous résidez en Australie pendant une période supérieure à 6 mois, ce qui est normalement le cas en WHV
  • Vous occupez le même emploi, dans la même ville, de manière continue
  • Vous louez un appartement

Inversement, vous pouvez être considéré comme “non resident” d’un point de vue fiscal si :

    • Vous visitez l’Australie pour une période supérieure à six mois, et pendant cette période, vous voyagez et occupez différents jobs dans différentes villes ou parties de l’Australie
    • Vous passez moins de six mois en Australie
    • Vous résidez dans différents hébergements temporaires : hôtels, backpackers, etc.

L’une ou l’autre de ces situations peut suffire à déterminer votre statut de “non resident”.

#Conclusion numéro 2: les voyageurs en WHV qui pourront récupérer une partie leurs impôts (tax return) sont a priori ceux qui travaillent dans la même ville pendant une période supérieure à 6 mois, pour le même employeur, et louent un hébergement considéré comme “durable” ou “permanent”

Se déclarer comme “resident” auprès de son employeur

La détermination de votre statut fiscal n’est pas soumise entièrement au bon vouloir de l’administration fiscale australienne (même si c’est elle qui a le dernier mot !).

En effet, dès votre premier job, après l’obtention de votre TFN, votre employeur vous demandera de remplir un formulaire intitulé “Tax File Number Declaration”.

Si vous pensez remplir les critères énoncés plus haut, vous devez impérativement vous déclarer comme “resident” sur celui-ci. Théoriquement, ce document repose sur une auto-évaluation de votre situation. Votre employeur ne peut donc pas vous obliger à vous déclarer comme “non resident”, si vous estimez être un “résident fiscal”, au sens où l’entend l’ATO.

Attention, une déclaration inappropriée peut avoir l’effet inverse au but recherché : si votre situation professionnelle ne vous permet pas de vous déclarer comme “resident”, l’administration fiscale peut estimer, à l’examen de votre dossier, que vous n’êtes pas éligble au Tax Return, et vous demander, à la fin de votre séjour, de régler des arriérés d’impôts qui peuvent être conséquents.

#Conclusion numéro 3 : déclarez-vous comme “résident fiscal” sur la Tax File Number Declaration fournie par votre employeur si vous estimez que votre situation correspond aux critères définissant ce statut.

Tax Return : quand faire sa demande ?

Pour savoir quand faire sa demande de Tax Return, il faut avant tout comprendre comment s’organise l’année fiscale en Australie : l’année fiscale commence le 30 juin et se termine le 1er juillet de l’année suivante.

La période pour faire sa demande de Tax Back dure quatre mois et s’étend du 1er juillet au 31 octobre chaque année (3e trimestre).

Une demande de Tax Back effectuée après le 31 octobre peut être ajournée pour la session fiscale de l’année écoulée et reportée à l’année suivante.

Il est à noter que si votre WHV expire avant le 30 juin de l’année en cours, et que vous quittez l’Australie de manière permanente avant cette date, vous pouvez faire une demande de Tax Return anticipée.

#Conclusion numéro 4 : La période de demande de Tax Back court pendant 4 mois et correspond au 3e trimestre de l’année calendaire, de début juillet à fin octobre. Vous pouvez faire votre déclaration auprès de l’ATO à cette période si vous quittez l’Australie entre début juillet et fin octobre.

Demande de Tax Return anticipée : une possibilité pour les WHV

L’administration fiscale australienne a prévu un dispositif permettant aux résidents quittant définitivement l’Australie avant le 30 juin de l’année en cours d’effectuer leur demande de Tax Return de manière anticipée.

Cette demande s’effectue par courrier.

Demande de Tax Return anticipée : documents nécessaires

– Vous devez d’abord vous procurer une copie des “instructions” officielles du programme Tax Return, qui sont susceptibles de changer chaque année (Individual Tax Return Instructions, 2014, PDF).
– Ce document est long -il faut le dire, indigeste-, mais il contient les informations clés pour faire votre demande
– Vous devrez également remplir le document “Tax Return for Individuals” dont voici un spécimen pour l’année. Il vous faudra un récapitulatif des salaires perçus auprès de chaque employeur (PAYG) : en effet, la feuille de paye finale n’est pas suffisante. Vous devrez renseigner l’Australian Business Number de chaque employeur.
– Vous devrez ensuite renvoyer le formulaire et les pièces demandées à l’adresse suivante :
Australian Taxation Office
GPO Box 9845
IN YOUR CAPITAL CITY

 

Faire sa demande de Tax Return si vous quittez l’Australie entre juin et octobre

L’ATO explique, dans ce guide comment récupérer faire votre demande de Tax Return.

>> Je récupère mes taxes grâce à Tax Back

Plusieurs modalités possibles : effectuer sa demande en ligne (Lodging your Tax Return, ATO), faire sa demande par courrier (délai de traitement de 50 jours), se rendre directement auprès d’un bureau de l’ATO, et enfin, faire appel à un agent des taxes assermenté.

Nous recommandons vivement cette dernière solution pour éviter tout risque d’erreur lors de votre déclaration. Moyennant une petite commission, celui-ci évaluera le montant du remboursement qui vous est du et vous permettra de récupérer l’intégralité de ce montant.

Australienzelande est partenaire de TaxBack, un service utilisé par des milliers de titulaires du Working Holiday Visas pour récupérer leurs impôts. Vous souhaitez récupérer vos impôts ? Essayez gratuitement le calculateur de Tax Back et inscrivez-vous pour faire votre demande de remboursement d’impôts.

Quel pourcentage d’impôts récupérer ?

Le montant d’impôts sur le revenu récupérable dépend :

  • De votre statut fiscal (résident ou non résident, comme nous l’avons vu en détails)
  • De votre “payment summary”, c’est-à-dire du montant de vos salaires perçus et du pourcentage de taxes retenu sur votre salaire

Il est important de comprendre que le montant des taxes prélevés sur votre salaire -sur une période donnée et pour un montant donné- est une projection de ce que serait votre salaire perçu sur une période de 52 semaines.

Par exemple : 35 heures de travail rémunérées 15 $ AUD de l’heure = 27 300 dollars/an.

Le montant moyen d’impôts récupérés par les titulaires du Working Holiday grâce au service Tax Back est aujourd’hui de 2600 $ AUD.

A noter : vous pouvez connaître le montant des taxes qui ont été prélevées sur votre salaire en consultant votre PAYG, qui vous est normalement envoyée par chaque employeur pour lequel vous avez travaillé.

Récupérer ses taxes plusieurs années après ?

Est-il possible de récupérer ses taxes plusieurs années après ? Oui, si vous avez conservé tous les documents nécessaires, vous pouvez effectuer votre demande de Tax Back.

Là encore, nous vous recommandons de vous tourner vers un expert en fiscalité pour vous aider dans cette démarche.

L’administration fiscale australienne – Site officiel (ato.gov.au)

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (0)

Laisser un commentaire