Par Chapka Assurances, qui propose le contrat CAP Working Holiday, pour bénéficier d’une assurance médicale complète en working holiday en Australie et Nouvelle-Zélande. 

En France, nous sommes habitués au modèle de la sécurité sociale qui rembourse nos dépenses de santé presque intégralement.

A l’étranger, et notamment dans des pays comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande, la sécurité sociale ne prend plus en charge les frais médicaux et les mutuelles n’interviennent plus. De plus, les tarifs pratiqués dans ces pays ne sont pas comparables à la France. Par exemple, en cas d’hospitalisation, même pour une simple appendicite, la facture peut monter à plus de 10 000$. Sachez également que dans beaucoup de pays, à moins d’être à l’article de la mort, l’hôpital ne vous soignera qu’en échange d’une preuve d’assurance ou de votre carte de crédit !

A quoi faut-il faire attention avant de souscrire à une assurance Visa Vacances-Travail ?

En ce qui concerne les frais médicaux, il y a trois points à vérifier. Tout d’abord, le plafond des frais médicaux : Il s’agit du maximum qui sera remboursé à l’assuré.

Dans des pays comme l’Australie et la Nouvelle Zélande, nous savons que les dépenses en cas d’hospitalisation de longue durée suite à un accident par exemple peuvent grimper très vite il est donc impératif d’avoir un plafond très élevé ou illimité comme dans notre contrat.

  • Il faut également vérifier les franchises (partie des frais qui sera toujours à la charge de l’assuré) et le recours ou non à la sécurité sociale. Quand le contrat vous couvre sans recours à la sécurité sociale, on dit qu’il est au 1er euro, l’assurance vous rembourse donc intégralement que vous soyez affilié ou non à la sécu.
  • Vous devez également être attentif à la territorialité du contrat. Concrètement, êtes-vous couvert dans le monde entier ou seulement dans le pays de votre visa ? Êtes-vous couvert si vous rentrez en France pour des vacances ?
  • Pensez également à vérifier les sports exclus. La plongée sous-marine est souvent considérée comme un sport à risque et n’est donc pas couverte dans tous les contrats, ce qui vous obligera à souscrire à une nouvelle assurance sur place.

On lit souvent dans les contrats « rapatriement » ou « retour anticipé », quelle différence ?

Le rapatriement est d’ordre médical, si votre état de santé le nécessite, nous vous rapatrions jusqu’à votre domicile en France. Le retour anticipé est lié à l’hospitalisation ou au décès d’un proche. Dans ce cas, nous prenons en charge le billet pour repartir en France mais également le billet retour pour poursuivre votre séjour si vous le souhaitez.

C’est un point très important, car beaucoup d’assurances ne prennent en charge que le trajet pour la France ! De plus, il faut également vérifier ce qui est compris par « proches », certains contrats n’y incluent pas les grands parents…

Et les cartes bancaires dans tout ça ?

Les cartes bancaires prennent en charge l’assistance à l’étranger, mais attention elles n’interviennent que pour une durée de 90 jours ce qui est insuffisant dans le cadre d’un visa working holiday puisque les séjours sont en moyenne d’un an. De plus, les franchises sont excessives et les plafonds sont très bas, en cas d’hospitalisation ils ne seront pas suffisants. Utiliser sa carte de crédit est donc une fausse économie et un risque pour l’assuré.

Quel est le budget pour une assurance en working holiday ?

Notre contrat est à 440€ pour un an soit environ 37€ par mois, ce qui est peu par rapport aux garanties très fortes que nous proposons. De manière générale, l’assurance ne se choisit pas en fonction du prix mais du rapport entre son tarif et ses garanties. Les tarifs sur ce type de contrats varient du simple au double et ce n’est pas parce que vous payez le double que vous serez mieux remboursé !

Rendez vous sur chapkadirect.fr, pour plus d’informations sur le contrat CAP Working Holiday de Chapka Assurances,

 

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Australie

Voyage en WHV : les garanties d’assistance d’une carte bancaire sont-elles suffisantes ?

Commentaire (0)

Laisser un commentaire