Entretien d'embauche Australie - Job Interview - Conseils

Si vous avez lu nos fiches pratiques consacrées au CV et à la lettre de motivation australiens, alors vous avez mis toutes les chances de votre côté pour décrocher l’emploi que vous convoitez.

L’ultime étape de ce parcours est bien sûr l’entretien d’embauche.

Voici quelques conseils pour bien le négocier.

Cette fiche pratique s’adresse aux titulaires du WHV et aux personnes qui cherchent un sponsorship en Australie.

Entretien d’embauche en Australie : à quoi s’attendre ?

L’entretien d’embauche consiste pour le recruteur à évaluer, vérifier ou confirmer les éléments ayant permis de sélectionner votre candidature : à savoir l’adéquation de vos compétences avec l’offre d’emploi, la cohérence de votre parcours, votre motivation et votre intérêt pour le poste concerné.

Il s’agit aussi et surtout de vérifier, au plan personnel, si votre profil et les éléments de votre personnalité correspondent aux exigences du poste : à travers votre aptitude à communiquer clairement pendant l’entretien, votre attitude et votre capacité d’écoute. Ces éléments permettent au recruteur de s’assurer que vous êtes en mesure de vous intégrer à l’entreprise et d’assumer pleinement les tâches et les responsabilités qui vous seront confiées.

Conditions et conduite de l’entretien d’embauche : connaitre le « setting »

Un entretien d’embauche en Australie peut être formel ou informel, se réaliser à distance (visioconférence) ou en face à face, devant une ou plusieurs personnes : les conditions de l’entretien varient selon le type de poste, les responsabilités confiées, le type de contrat (temps plein, temps partiel) et naturellement la culture d’entreprise.

En la matière, il n’y a pas de règles bien définies en Australie, même si « l’entretien informel » est souvent pratiqué.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et savoir à quoi vous attendre, rien ne vous interdit de recueillir le maximum d’informations sur les conditions de votre entretien d’embauche :

  • Présence d’un ou plusieurs interlocuteurs (et leur position dans l’entreprise)
  • Durée approximative de l’entretien
  • Tests demandés/tâches à accomplir
  • Préparation préalable d’un document

N’hésitez pas à demander s’il s’agit d’un entretien inaugural à une série d’entretiens, ou s’il s’agit de la dernière étape du processus de recrutement.

Connaître les conditions exactes et le déroulement de l’entretien diminue l’effet de surprise, facteur de déstabilisation. A noter : ne soyez pas trop « pushy » si le recruteur ne souhaite pas donner trop de détails sur les modalités de l’entretien.

Questions fréquemment posées lors d’un entretien d’embauche en Australie

Vous devez vous préparer à répondre à des question générales et très spécifiques.

  1. La première partie de l’entretien consiste généralement à vérifier la cohérence de votre parcours professionnel.
  2. La seconde partie de l’entretien consiste à vérifier l’adéquation de vos compétences aux exigences du poste, à travers différentes questions-tests (réaction à la pression, attitude face à tel ou tel problème rencontré dans une expérience professionnelle antérieure)
  3. La dernière partie de l’entretien aborde généralement les attentes du candidat (ex : évolution de carrière).

Dans un guide pratique documenté, Kelly Services Australia liste une vingtaine de questions fréquemment posées dans le cadre d’entretiens d’embauche en Australie.

Voici les questions les plus couramment posées :

– « Tell me about yourself… »
– « What do you consider your most significant accomplishment? »
– « Why do you believe you are qualified for this position?
– « Have you ever accomplished something you didn’t think you could?
– How do you handle pressure? Do you like or dislike these situations? »
– The sign of a good employee is the ability to take initiative. Can you describe a situation where you did this
– « What do you consider your most significant strength? »
– « One of our biggest problems is… What has been your experience with this? How would you deal with it? »
– « What are your career goals? Where do you see yourself five or ten years from now? »
– « Why should we hire you for this position? What kinds of contributions would you make? »

Se documenter sur l’entreprise et ses besoins

Si vous avez passé l’étape de sélection sur CV et de la lettre de motivation, cela signifie que votre profil  répond théoriquement aux besoins de recrutement de l’entreprise.

A ce stade, vous êtes donc suffisamment informé(e) pour répondre aux questions sur les activités de l’entreprise, sa culture et ce qu’elle attend de vous.

Rien ne vous interdit cependant d’approfondir vos connaissances sur votre recruteur et ses besoins :

  • Consulter les rapports d’activités annuels de l’entreprise s’ils sont disponibles sur le web : ceux-ci permettent de mieux vous situer par rapport à l’entreprise et de montrer en quoi vos compétences peuvent l’aider.
  • Lister et étudier les concurrents de votre recruteur, afin d’avoir une idée plus précise de la position stratégique de l’entreprise sur son marché

Démontrer pourquoi vous êtes le candidat recherché (et savoir l’exprimer)

L’enjeu d’un entretien d’embauche pour le recruteur est de recruter le candidat dont le profil correspond le mieux au poste à pouvoir.

Relire la fiche de poste, votre CV et votre lettre de motivation

  • Relisez attentivement votre CV et votre lettre motivation : pour pouvoir justifier de tous les éléments chronologiques (ex : s’il y a des « gaps » dans votre CV) et factuels indiqués.
  • Identifier les compétences clés (« Skills ») du poste
  • Relisez la fiche de poste publiée afin de fournir des exemples concrets où vous avez mis en oeuvre des compétences « matchant » les exigences du poste.

Simuler l’entretien d’embauche dans le cadre d’un jeu de rôle

N’oubliez pas que l’entretien se déroulera en anglais, et que vous devez être capable de vous exprimer le plus clairement possile.

Même si votre anglais professionnel est irréprochable, ne sous-estimez pas le stress lié à l’entretien d’embauche et son impact sur vos aptitudes à communiquer.

N’hésitez pas à rédiger les séquences argumentatives clés (ex : ce qui fait que vous êtes le candidat idéal pour le poste) avant de les reformuler à l’oral. Vous devez pouvoir les énoncer de manière naturelle et fluide.

Organisez ensuite une simulation d’entretien d’embauche en anglais : votre binôme peut jouer le rôle du recruteur et reprendre la liste de questions que nous indiquons plus haut.

N’hésitez pas à inverser les rôles, pour vous mettre à la place du recruteur.

Idéalement, enregistrez ou filmez l’entretien afin d’identifier les parties où vous êtes le moins à l’aise et vérifier aussi les messages émis par votre langage non-verbal (ex : embarras) : ces signaux d’information n’échappent pas au recruteur !

Australie n' Zélande est un portail d'informations pratiques sur la vie, le voyage, le travail et l'expatriation en Australie et Nouvelle-Zélande. Retrouvez nous sur Twitter et Facebook ! http://facebook.com/australienzelande https://twitter.com/australienz

Sur le même thème

Commentaire (0)

Laisser un commentaire