De nombreux candidats au test d’anglais de l’IELTS se plaignent d’obtenir des scores ne reflétant pas leurs compétences « réelles » dans la langue de Shakespeare. Pour éclaircir ce mystère, Australie n’Zélande a récemment joint Michael Suss par email. Chercheur à l’université de La Trobe (Melbourne), cet universitaire australien spécialisé dans les sciences de l’éducation a consacré des travaux remettant en question la fiabilité du système d’évaluation de l’IELTS, pointant notamment son manque de transparence.

Qu’en est-il exactement, et quelles voies de recours existe-t-il si vous avez le sentiment que votre score à l’IELTS n’est pas conforme à vos attentes ?

IELTS : un test d’anglais peu transparent en raison de l’absence de « feedback » ?

Michael Suss déplore notamment « l’impossibilité pour les candidats d’obtenir des retours détaillés sur les résultats des épreuves ». Une situation qu’il juge particulièrement injuste pour les migrants dont le niveau d’anglais est uniquement évalué par l’IELTS. Ces candidats ne sont pas les seuls concernés, puisque l’IELTS est le test d’anglais de référence sanctionnant l’admission à de nombreux programmes universitaires en Australie, en Nouvelle-Zélande, mais aussi dans d’autres pays anglophones.

Voici les trois principales critiques formulées par Michael Suss au sujet de l’IELTS :

  • « Les éléments descriptifs de l’échelle des scores de l’IETLS sont élaborés par les partenaires de l’IELTS, et non par une organisation indépendante. Je pense qu’ils sont imprécis et peu significatifs ».
  • « Les candidats dont l’anglais est la langue maternelle échouent fréquemment au test, ou obtiennent des scores faibles. Un fait aujourd’hui bien documenté.  En revanche, le fait que beaucoup de candidats internationaux -ayant un bon niveau d’anglais- obtiennent des scores très faibles n’a pas encore fait l’objet de travaux de recherche. C’est une piste qu’il faudrait investiguer ».
  • « Si ce que j’avance est vrai, alors l’IELTS évalue de manière faussée les candidats ayant un niveau d’anglais en réalité supérieur à celui d’autres candidats. Ce qui veut dire que le Ministère de l’immigration et de la citoyenneté australien n’obtient pas toujours, au final, les meilleurs, dans la mesure où l’IELTS participe au processus de sélection ».

Michael Suss a récemment présenté le fruit de ses travaux à une commission parlementaire australienne. Ceux-ci portaient sur la manière dont le niveau d’anglais des médecins internationaux  souhaitant émigrer en Australie est évalué par le biais de l’IELTS. La commission parlementaire en question a repris trois de ses recommandations, dont celle-ci :

« La commission recommande que le Medical Board of Australia négocie avec les partenaires de l’IELTS et de l’OET (Occupational English Test) afin qu’ils fournissent des retours par écrit, qualitatifs et détaillés, sur chaque composante du test d’anglais  aux médecins internationaux testés, afin de les aider à identifier les aspects de leurs compétences linguistiques qu’ils pourraient améliorer ».

Mauvais score à l’IELTS : quel recours possible ?

Un recours est possible. Sachez cependant :

  • qu’il en coûte 90 €
  • que vous ne pourrez pas accéder à votre copie, vous vous en remettez donc entièrement à « la promesse » de recorrection qui vous est faites
  • que la procédure dure entre 1 mois et 1 mois et demi
  • qu’il est extrêmement rare que la note initiale soit modifiée par l’organisme chargée de la correction (le British Council en France)

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (0)

Laisser un commentaire