La légendaire Gibb River Road - australietrip.fr

La « Gibb River Road » : une route mythique dont le nom convoque toutes les images de l’Australie sauvage : terre rouge, soleil de plomb ou pluie torrentielle, faune hostile et merveilleuse à la fois, nature envahissante…. Pour beaucoup de voyageurs, la traversée du Kimberley par la « Gibb » est l’apogée d’un road trip en Australie. Corine, jeune   » Marketer Globe Trotter  » passionnée de voyages, a eu la chance de parcourir les 650 km de cette piste légendaire en 4×4. Elle partage quelques conseils aux voyageurs qui souhaitent (ou hésitent encore à)  se lancer.

Australie n’ Zélande – Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Corine – Je me définis souvent comme Marketer Globe Trotter. J’aime voyager découvrir de nouvelles choses tout en continuant mon travail dans le marketing online. Je suis curieuse de tout et je n’aime pas prendre le chemin emprunté par tout le monde. J’aime découvrir par moi-même où trouver les endroits un peu plus secrets.

Bref je trace mon chemin au gré des opportunités et de mes envies !

« Le bush, le côté aride, les immenses étendues sauvages »

© Australietrip.fr

CD – A mon arrivée en Australie je n’avais aucun plan en tête si ce n’était d’en faire le tour. Les rencontres m’ont amenée à opter pour la côte ouest, qui, au dire des gens, était la plus belle et la plus sauvage. Effectivement je n’ai pas été déçue !

Qui dit côte Ouest dit obligatoirement 4×4 et donc la fameuse Gibb River Road, qui attisait de plus en plus ma curiosité. Cette piste mythique représentait assez bien pour moi l’Australie : le bush, le côté aride, les immenses étendues sauvages et de superbes oasis naturels au milieu de rien.

Et surtout un peu plus loin, des touristes 🙂

Après avoir acheté avec un autre voyageur un bon Toyota Landcruiser, nous avons partagé la route avec un autre 4×4 rencontré peu auparavant. A deux voitures bien équipées nous étions prêts pour l’aventure !

« Septembre, octobre, des bons mois pour parcourir la Gibb River Road »

Australie n’ Zélande – A quelle période y avez-vous voyagé : wet ou dry ?

CD – Nous sommes partis juste avant la fin de la saison sèche c’est-à-dire fin octobre. Les pluies arrivant, il nous fallait faire vite. On a donc assez peu traîné en chemin, car une fois la saison des pluies arrivée, le niveau des rivières monte et elles deviennent infranchissables ! il est donc possible de se retrouvé bloqués au beau milieu de la Gibb River Road !

Je pense tout de même que septembre-octobre sont des bons moins (NDLR : la saison sèche s’étend de mai à novembre). L’eau est chaude, on se baigne facilement, il y a moins de monde et l’humidité ne se fait pas encore ressentir.

« Compter 6 litres d’eau par jour et par personne »

© Australietrip.fr

Australie n’ Zélande – Une semaine sur une route cahoteuse et piégeuse, dans une nature souvent hostile : comment prépare-t-on une telle aventure et quel équipement s’avère indispensable ? Quels conseils pratiques donneriez-vous aux autres voyageurs avant de se lancer ?

CD – Il faut effectivement un minimum d’équipement avant de partir sur cette longue piste. Voici les points indispensables à mon sens :

  • Un 4×4, et plutôt un Land Cruiser  (Toyota) : impossible de la faire en van, il y a des rivières à traverser.
  • 2 roues de secours : les crevaisons sont fréquentes, et il n’y a qu’un seul endroit pour trouver une éventuelle roue de secours sur la piste.
  • 2 jerricans d’essences
  • Plusieurs jerricans d’eau. En octobre, compter 6L d’eau par personnes par jour.
  • Une corde: pour tracter le 4×4 si vous restez bloqué dans une rivière
  • Un compresseur d’air : pour changer la pression des pneus
  • Une boîte à outils : pour réparer une panne ou une autre défaillance sur la voiture
  • De la nourriture pour une semaine

« Faire réviser son 4×4 »

Le reste, côté mécanique si vous n’avez pas confiance dans votre 4×4 : faites-le réviser avant. Parce qu’un dépannage sur la Gibb River Road risque de vous coûter très cher !

  • Téléphone : pas besoin de toute façon il n’y a pas de réseau. Vous pouvez toujours opter pour les systèmes d’antennes par radio, mais en général en étant patient il y aura toujours quelqu’un qui passera par là pour vous porter secours… Sauf à la saison des pluies.

Corine raconte son aventure sur la Gibb River Road en images, sur son blog Australietrip.fr

La Gibb River Road sur Google Maps


Afficher Gibb River Road sur une carte plus grande

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (0)

Laisser un commentaire