Si vous êtes une jeune femme titulaire du PVT australien, ou d’un visa d’étudiant, alors vous remplissez les conditions pour exercer un « job » en demande en Australie : celui de jeune fille au pair. Un job qui vous permettra d’une part d’améliorer votre anglais, d’autre part de vivre à l’heure australienne, et enfin d’économiser en perspective de la phase « voyage » de votre WHV.

Alors, comment travailler en tant que baby-sitter ou nanny dans une famille australienne ?

Quels pré-requis pour travailler en tant qu’au pair en Australie ?

Pour travailler en tant que jeune fille au pair en Australie, vous devez tout d’abord être en règle avec l’immigration australienne et partir/résider en Australie avec le bon visa.

Si vous êtes de citoyenneté française, vous pouvez travailler en tant qu’au pair

  • Avec un Working Holiday Visa : dans le cadre d’un PVT, vous êtes théoriquement autorisée à travailler pour le même employeur (votre famille d’accueil) pendant une période n’excédant pas six mois. Vous pouvez ensuite changer de famille d’accueil, ou voyager librement dans le pays comme l’autorise le WHV.
  • Avec un visa d’étudiant : vous êtes autorisée à travailler dans une limite de 40 heures par période de 15 jours pendant les sessions scolaires et sans limite horaire hors sessions scolaires.

Si vous passez par une agence de placement au pair, d’autres pré-requis et pièces justificatives vous seront demandés. Certains des éléments ci-dessous sont également des critères importants si vous prospectez sur place, sans passer par un intermédiaire.

  • Avoir de l’expérience de baby-sitting/garde d’enfant et pouvoir en attester (voir plus bas)
  • Etre titulaire du permis de conduire
  • Disposer d’un certificat médical ne contre-indiquant pas à l’exercice de ce type de job
  • Avoir un niveau d’anglais correct : certaines agences demandent aux candidates de rédiger une lettre de présentation/motivation en anglais
  • Etre en mesure de produire plusieurs références professionnelles (ex : recommandations de précédents employeurs, plus particulièrement dans la garde d’enfant)
  • Etre titulaire d’un BAFA ou d’un brevet de secouriste (toujours utile)
  • Produire la copie d’un extrait de casier judiciaire récent (vierge évidemment)

Un autre pré-requis « tacite » est celui de l’âge : pour être éligible à ce type de job, il faut avoir généralement entre 18 et 30 ans (indispensable si départ en WHV).

Au pair : quels droits, quelles tâches et responsabilités ?

En tant que jeune fille au pair, vous devrez  vous occuper des enfants et des tâches ménagères dans une famille. En échange, votre famille d’accueil vous nourrit et vous loge, et vous donne également de l’argent de poche.

Vos droits

  • Argent de poche : montant négociable auprès de la famille d’accueil, ou montant fixé à l’avance si vous passez par un intermédiaire (voir « salaire » plus bas).
  • Congés : deux jours de repos par semaine

Les tâches demandées :

  • Aider les enfants au quotidien : devoirs, rangement, jeux et activités etc.
  • Préparer le petit déjeuner et le lunch, faire la vaisselle
  • Emmener et ramener les enfants de l’école
  • Faire les courses, participer aux tâches ménagères
  • Baby-sitting

Il est important de bien définir les tâches  avant de commencer un travail au pair, à la manière des éléments descriptifs d’un contrat de travail.

Au pair en Australie : quel salaire ?

La moyenne se situe entre 150 et 200 $AUD par semaine pour 30 heures de travail. Vous pouvez (et devez) négocier le montant des heures supplémentaires (environ 7$ AUD de l’heure)

Comment partir en tant qu’au pair en Australie ?

Deux possibilités :

  • soit prospecter seule, une fois votre Working Holiday Visa (ou visa d’étudiant) en poche : commencez à éplucher les annonces postées sur des sites australiens de référence (même avant votre départ). Le site Gumtree recense de nombreuses offres dans toutes les grandes villes australiennes. Autre lieu où chercher : aupairads.com.
  • soit passer par une agence de placement au pair, qui agit comme intermédiaire ou facilitateur entre vous et la famille d’accueil.  Cette deuxième solution a naturellement un coût. Parmi les sociétés offrant ce type de service : Aupair-australia.net, Au-pair-job.com, kapaupair.com, etc.

Vers un visa « Au pair » en Australie en 2015 ?

En 2013, plusieurs agences de placement au pair basées en Australie ont demandé au gouvernement australien d’étendre à 12 mois la période de travail autorisé pour un jeune fille au pair au sein d’une même famille d’accueil, contre 6 mois actuellement. Ces agences ont également fait campagne, comme le rapport le Sydney Morning Herald, en faveur d’un « visa au pair » (similaire au visa au pair américain) : d’une part pour répondre de manière adéquate à la forte demande locale, d’autre part pour pallier le « turnover important » de jeunes filles au pair, résultat de la législation restrictive actuellement en vigueur. Alors, bientôt un visa au pair en Australie ?

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (1)
  1. By Justine b

    Bonjour,
    J’arrive sur Perth le 16 octobre, une fois sur place j’aimerais trouver une famille pour être au pair, comment ça se passe ?
    Avez vous une agence sur place ?
    Quels sont les documents à ramener ?
    J’ai un niveau d’anglais assez médiocre, est ce très important ?

    Dans l’attente de vous lire.

    2554semaines | | Répondre

Laisser un commentaire