L’échange de maisons est une solution pratique et économique pour limiter les frais d’hébergement lors d’un voyage en Australie, tout en vivant -c’est le cas de le dire- “chez l’habitant”. Mais dans la réalité, comment se traduit cet échange de (bons) procédés entre propriétaires, d’un pays à l’autre ? L’éclairage de Luc et Myriam, qui ont régulièrement recours à cette solution d’hébergement.

Echange de maisons : quelques sites et liens utiles

Si vous êtes propriétaire, et que vous souhaitez échanger votre maison/appartement avec une famille australienne, plusieurs sites vous facilitent cette tâche. Moyennant un abonnemment de durée variable, vous pouvez vous inscrire sur :

Si vous êtes intéressé par un échange de maison avec la Nouvelle-Zélande, voir notre article détaillé.

Australie n’ Zélande – Vous avez recouru à l’échange de maisons pour séjourner près de Sydney au début et à la fin de votre voyage : pouvez-vous détailler les démarches vous avez effectuées pour trouver cette solution d’hébergement ? Quels conseils donneriez-vous à d’autres voyageurs intéressés pars l’échange de maisons ?

Luc – Nous avons découvert l’échange de maisons en 2009, par l’ intermédiaire de Canadiens qui  nous avaient contactés via notre blog, afin d’ avoir des renseignements sur le studio que nous avions loué en 2003 à Sydney.

Ils nous ont dit qu’ils faisaient un échange de maisons avec des Australiens de Brisbane (NDLR voir sur ce sujet :  l’exemple d’un échange de maison avec un famille australienne à Brisbane) et , du coup, on s’ est intéressés tout de suite à cette formule.

Nous nous sommes inscrits immédiatement sur le site 1sthomeexchange.com et avons très rapidement été sollicités (nous en sommes à plus de 70 sollicitations depuis 2009 ).

Ainsi avons-nous échangé simultanément avec les Australiens de Wollongong en 2010, puis avec des Canadiens en 2011, des Américains , des Anglais et des Français en 2012. Cela s’ est merveilleusement bien passé à chaque fois et nous sommes devenus des amis et correspondons régulièrement. D’ailleurs , nous avons mis en contact les Canadiens avec les Australiens et nous nous sommes tous retrouvés en 2012 à Wollongong chez nos amis australiens !

“Il y a un grand respect mutuel, nous n’avons jamais eu de problèmes”

Cette formule est très intéressante, nous nous sommes d’ ailleurs inscrits sur un 2e site d’ échange, pour avoir encore plus de choix. Nous échangeons également les véhicules de façon à avoir une liberté d’ action.

Nous nous présentons sur le site en précisant nos goûts, en décrivant notre maison, notre quartier, notre région, les endroits que nous souhaitons visiter et les dates de disponibilités. Les échanges peuvent se faire simultanément ou non. Il y a un grand respect mutuel et nous n’ avons jamais eu de problème. Si l’ on souhaite partir longtemps, on peut combiner plusieurs échanges consécutifs, ainsi nos amis australiens étaient venus en France 3 mois et avaient échangé avec 3 familles françaises.

“Loin de l’anonymat d’un hôtel”

Cette formule est économique également, puisque , en dehors du billet d’ avion, vous vivez sur place comme chez vous, avec l’avantage d’être dans un endroit confortable, loin de l’ anonymat d’ un hôtel et vous pouvez facilement entrer en contact avec votre entourage et connaitre la culture locale et échanger sur vos modes de vie.

Pour les gens un peu hésitants à l’ idée de laisser leur maison à des “étrangers”, sachez qu’ il en est de même pour eux, et qu’ il y a de ce fait un profond respect du bien d’ autrui. Nous laissons d’ ailleurs notre maison en l’ état, sans fermer aucune pièce. Nous avons toujours retrouvé notre maison dans un état impeccable.

Nous trouvons agréable de rencontrer les personnes avec qui nous échangeons et on s’arrange toujours pour se voir à l’ aller ou au retour ! Par exemple, nous allons les chercher à l’ aéroport ou à la gare et faisons ainsi connaissance .

L’ inconvénient, s’ il y en a un, est que le rayon d’ action est plus limité, surtout dans un grand pays : par exemple , lorsque nous étions à Québec, nous avions loué un gîte 3 jours pour nous permettre d’ aller voir les baleines et visiter le coin. Vous pouvez , bien sûr , combiner un échange avec un périple sur place comme nous l’ avons fait en Janvier 2012.

L’ échange de maisons est particulièrement intéressant si vous souhaitez visiter une ville. Nous avons été sollicités par des Américains de New York, et nous allons échanger nos maisons pendant 15 jours en octobre prochain.

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (1)
  1. By Anna

    Bonjour,
    Je suis locataire de mon appartement et en relation privilégiée avec mon agence immobilière qui me le loue .
    Est ce possible de faire un échange d’appartement dans ces conditions ?
    Et quels sites me conseillez vous ?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Anna

    2502semaines | | Répondre

Laisser un commentaire