Le gouvernement australien vient d’annoncer une réforme majeure du régime du visa de travail temporaire. L’actuel visa 457 sera aboli en avril 2018 et remplacé par un nouveau visa de travail temporaire d’une validité de deux ou quatre ans.

Cette réforme profite aux candidats à l’immigration bénéficiant d’une expérience professionnelle significative (deux ans et plus) dans une profession en demande en Australie.

La liste des métiers en demande a par ailleurs été modifiée : elle regroupe désormais 435 qualifications et bénéficiera de mises à jour plus régulières, ce qui facilite la mise en œuvre d’un projet d’installation professionnelle en Australie à court et moyen terme.

Points clés de la réforme du visa de travail temporaire en Australie


► Abolition du visa de travail temporaire subclass 457, qui sera effective le 18 avril 2018. Il sera remplacé par un visa de travail permettant un séjour professionnel d’une durée de deux ou quatre ans. Ce visa pourra être converti, sous certaines conditions, en visa permanent.

► Critères plus exigeants pour l’obtention d’un visa de travail temporaire, mais délais de délivrance plus courts si vos compétences sont ponctuellement en demande en Australie

►Nouvelles conditions aux employeurs recrutant des travailleurs étrangers : ajustement des salaires (parité stricte), test du marché de l’emploi pour confirmer la nécessité d’un recrutement d’étranger

► Le nombre de qualifications en demande a été réduit (effet immédiat), passant de 651 à 435 professions en demande

► Les professions hautement qualifiées (ingénieur, médecin et professions médicales) demeurent toutes sur la liste des métiers en demande. Les professions retirées appartiennent principalement à l’industrie du divertissement.

► La liste des métiers en demande sera révisée tous les six mois pour refléter les besoins de recrutement du marché de l’emploi australien

► Les autres visas d’immigration par le travail (ex : visas dits « à points » menant à la résidence permanente) sont indirectement affectés par ces changements. Pour y participer, les candidats devront nominer une qualification figurant sur la version mise à jour de la liste des métiers en demande.

► Si vous participez au programme des visas à points (SkillSelect), principale voie d’accès à la résidence permanente pour les candidats résidant à l’étranger, vous devrez désigner une qualification figurant sur la version révisée de la liste des métiers en demande en Australie.

Vous trouverez une version à jour des qualifications en demande en Australie sur notre page « Métiers en demande en Australie ».

Les avantages de la réforme du visa de travail temporaire

Si le nombre de professions éligibles à un visa de travail temporaire ou permanent en Australie est abaissé, cette réforme présente plusieurs avantages :

  • Les professionnels étrangers expérimentés sont privilégiés et avantagés par rapport aux professionnels peu expérimentés, ce qui augmente leurs chances d’obtenir un visa de travail
  • Cycle de mise à jour des qualifications en demande raccourci : si votre profession ne figure pas encore sur la liste des métiers en demande, elle peut y apparaître à la faveur de l’évolution rapide des besoins du marché de l’emploi australien.
  • Meilleure rémunération : Pour tout emploi sponsorisé, les employeurs australiens auront l’obligation de rémunérer les professionnels étrangers à hauteur de la rémunération réelle de la profession en Australie. Beaucoup d’employeurs échappaient à cette obligation auparavant.

Les changements qui prendront effet à partir de mars 2017

  • Le visa 457 (visa de travail temporaire) sera remplacé par un autre visa, le Temporary Skill Shortage (TSS) à partir de mars 2018.
  • Jusqu’en mars 2018, les recruteurs australiens auront toujours la possibilité de proposer des offres d’emploi ouvertes à un sponsorship via le visa 457. Toutefois, celui-ci ne pourra être reconduit une fois arrivé au terme de sa validité.

Les changements applicables dès le 18 avril 2018

  • Les listes principales des qualifications en demande (SOL et CSOL) ont été remplacées respectivemement par la Long-term Strategic Skills List (MLTSSL) et la Short Term Skilled Occupation List (STSOL).
  • Les listes des qualifications en demande ont été mises à jour : 200 professions ont été retirées, principalement des professions demandant un moindre niveau de qualification. 435 professions demeurent en demande en Australie.
  • Pour pouvoir obtenir un visa de travail en Australie, ou participer au programme Skill Select, votre profession doit figurer sur la STSOL ou la MLTSSL. A noter, nous avons mis à jour notre article « liste des métiers en demande en Australie ».

Consultez notre liste actualisée des professions en demande en Australie.

Obtention d’un visa de travail temporaire - Des critères de sélection légèrement plus plus contraignants

  • Deux années d’expérience de travail minimum
  • Niveau d’anglais minimum plus élevé, quoique toujours relativement faible (5/9 à l’IELTS)
  • Obligation de fournir un extrait de casier judiciaire (vierge)
  • Avis/test comparatif sur le marché du travail pour évaluer la nécessité de recourir à un recrutement étranger (mesure déjà en vigueur au Canada).
  • Obligation pour les recruteurs d’ajuster les salaires des d’emplois pourvus via un sponsorship à celui du marché du travail australien, avec un minimum de 53,900 $ AUD/an.

Temporary Skill Shortage (TSS) : un visa de travail temporaire de courte ou plus longue durée

Le futur TSS (mis en place en mars 2018) comprendra deux parcours possibles :

  • Un parcours « court séjour professionnel » (Shot-Term stream), qui permet d’obtenir un visa de travail d’une durée de validité de deux ans, reconductible une fois
  • Un parcours « séjour professionnel prolongé » (Long-Term stream), qui permet d’obtenir un visa de travail d’une durée de validité de quatre ans, avec possibilité de demander la résidence permanente au bout de trois ans

Changements concernant l’obtention d’un visa « à points » (SkillSelect)

Pour les demandeurs d’un visa à points, la réforme mise en œuvre par le gouvernement australien a pour conséquence :

► l’obligation de participer à SkillSelect avant 45 ans révolus

► l’obligation de désigner une profession figurant sur la nouvelle liste des professions en demande en Australie. Celle-ci s’appelle désormais « Combined list of eligible skilled occupations » et remplace la SOL et la CSOL.

Changements concernant la demande de résidence permanente

A partir d’un visa de travail temporaire (Temporary Skill Shortage -TSS) :

► Présence de trois ans en Australie dans les quatre années dans le cadre d’un visa de travail temporaire précédant la demande de résidence permanente

► Être titulaire d’un visa de travail permanent dans les 12 mois précédant la demande​

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (0)

Laisser un commentaire