Créer son entreprise en Nouvelle-Zélande : du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas… Que Franck Lemaitre, un Français installé en Nouvelle-Zélande, a franchi il y a quelques années en créant sa propre entreprise : Once Upon a Trip, une agence de voyage basée à Auckland. Dans cette interview accordée à Australie n’ Zélande, Il  livre son point de vue sur l’entrepreneuriat en NZ, et donne quelques conseils pratiques aux porteurs de projets tentés par l’aventure du business dans le pays au kiwi.

Le Guide du retour en France

Australie n’ Zélande – Pouvez-vous vous présenter ?

Frank Lemaitre – Je suis co-fondateur avec mon épouse de Once Upon a Trip, une agence de voyage basée a Auckland en Nouvelle-Zélande.

Australie n’ Zélande –  Qu’est-ce qui vous a amené un jour à vous installer en Nouvelle-Zélande et à y créer votre entreprise ? 

Frank Lemaître – Nous y avons fait notre lune de miel en 2003 et sommes tombés sous le charme de la destination.

Sur un plan professionnel, j’ai travaillé 12 années pour le groupe Voyageurs du Monde ou j’ai occupé différents postes  a responsabilité, notamment celui de directeur de la marque Nomade Aventure et des destinations nordiques (Islande et pays scandinaves) de Comptoir des voyages de 2004 a 2008.

Les chiffres d’affaires étaient en croissance, les actionnaires satisfaits des résultats, de mon côté j’ai toujours apprécié travailler dans ce groupe et pour ces personnes, mais j’ai eu l’envie d’entreprendre.

La France me paraissait dissuasive tant au niveau des charges et de l’imposition qu’au niveau de la concurrence, nous étions donc a la recherche d’une destination à potentiel touristique, loin des risques terroristes, et à l’image écologique forte. La Nouvelle-Zélande s’est vite imposée comme une évidence.

Australie n’ Zélande – Pouvez-vous décrire les activités de Once Upon a Trip ?

FL – Once Upon a Trip est spécialisé dans deux types de voyages : le voyage sur mesure et la randonnée. Nous travaillons a la fois en B to B avec nos ex-employeurs en France France et en B to C sur les marchés calédoniens et polynésiens, ainsi que sur les marchés anglophones.

Australie n’ Zélande –  On imagine que la concurrence dans votre secteur d’activités est très forte aujourd’hui, du fait de la présence de concurrents sur place, ou de celle d’internet. Quelles sont les clés de la compétitivité pour une entreprise comme la vôtre ?

FL – Au contraire, après mon expérience en France où la concurrence sur le marché de l’aventure est exacerbée, je trouve la concurrence en Nouvelle-Zélande beaucoup moins violente.

Les clés de la compétitivité sont notre expérience et savoir-faire, ainsi que notre réseau en France et dans le monde. Cela concerne bien entendu le marché francophone. Nous rencontrons bien plus de difficultés pour capter le marché anglophone où nous ne sommes pas connus et devons apprendre à cerner la philosophie de voyage de ces prospects, qui sont différentes selon leur pays d’origine.

Australie n’ Zélénde – Selon l’index « Doing Business », la Nouvelle-Zélande se classe au 3e rang des économies les plus propices aux affaires. De votre point de vue d’entrepreneur, qu’est-ce qui rend ce pays particulièrement attractif pour les porteurs de projets ?

FL – La législation et l’imposition sont très attractives. Tout le processus administratif est également souple et surtout simple par rapport a la lourdeur de l’administration française.

La Nouvelle-Zélande comprend que c’est dans son intérêt de ne pas dissuader un entrepreneur mais bien de l’inciter à rester, investir et faire prospérer son business en créant des emplois.

En Nouvelle-Zélande, il est beaucoup plus simple de bien rémunérer les salariés qui le méritent et les intéresser aux résultats grâce a une fiscalité juste qui nous en donne les moyens.

Apres quatre années passées ici, je dirais qu’en Nouvelle-Zélande, personne ne sera jaloux de votre réussite, bien au contraire…  En France, les mentalités évoluent lentement et en règle général, on vous culpabilise de réussir.

Il existe donc un environnement propice a l’entreprenariat, une vraie dynamique dans un pays très jeune où tout est a faire.

Australie n’ Zélande – D’après votre expérience, quelles sont les clés pour réussir une implantation ou  un projet de création d’entreprise en Nouvelle-Zélande, et les difficultés auxquelles il faut se préparer ?

Les deux sont liées. Il n’est pas simple de devenir entrepreneur en Nouvelle-Zélande puisqu’il faut au préalable obtenir un « Long Term Business Visa ».

II faut présenter votre projet, un business plan, prouver que vous avez de l’expérience à ce poste où dans l’industrie concernée, que votre niveau d’anglais est suffisant et que vous avez les ressources financières nécessaires pour subvenir a vos besoins avant que votre projet vous permette d’en vivre.

En résumé, si l’immigration néo-zélandaise vous donne son feu vert, cela signifie que normalement votre projet est  viable. Je pense qu’il faut venir dans ce pays avec une vraie expérience car finalement les Kiwis, qui sont des personnes profondément généreuses et attachantes, sont assez difficiles dans le business.

Y faire sa place n’est pas une sinécure mais une bataille au quotidien. Il faut donc être crédible, et alors les portes s’ouvrent.

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaires (2)
  1. By tubeuf

    Bonjour,

    je voudrais créer une entreprise en Nouvelle-Zélande pour vendre des matériaux de construction de bois. je ne compte pas y vivre, mais recruter un gérant francophone qui serait mon interlocuteur. Comment procéder ?

    2564semaines | | Répondre
  2. By Caroline Boulez

    Bonjour,
    Mon mari est ingénieur et très orienté sur écologie.
    Nous souhaitons peut être partir vivre en Nouvelle Zélande.
    Contactez moi
    bien à vous

    2564semaines | | Répondre

Laisser un commentaire