Votre business plan est écrit, votre ville de destination soigneusement choisie : votre projet de création d’entreprise en Australie n’attend donc plus que la validation d’une procédure administrative cruciale, à savoir l’obtention d’un visa d’affaires, dit de « créateur d’entreprise ». Comme les autres candidats à l’expatriation, les investisseurs et porteurs de projet étrangers ne peuvent faire l’économie d’une démarche documentée auprès du Ministère de l’immigration australien, pour avoir le droit de lancer leur business Down Under. Décryptage.

 

Dans tous les cas, si vous envisagez vous établir de manière permanente en Australie en tant qu’entrepreneur, vous devrez suivre la procédure suivante :

Obtenir d’abord un visa de validité temporaire dit « Business Owner (Provisional) (Subclass 160) »
L’obtention de ce visa, et le succès de votre entreprise sur place, vous rend éligible au visa de résident permanent « Business Owner (Residence) (Subclass 890) », au bout de deux ans.

A noter que d’autre catégories de visas existent, notamment pour les entrepreneurs qui bénéficient du sponsor d’un état australien. Nous ne citons donc que la procédure la plus typique.

Le visa Business Owner (Provisional) (Subclass 160)

Le porteur de projet éligible doit :

  • Être âgé de moins de 45 ans au moment de sa demande
  • Pouvoir montrer la preuve d’une expérience couronnée de succès dans le monde des affaires
  • Avoir pris contact avec l’agence chargée du développement économique de son Etat de destination, pour lui faire de son intention d’y établir un business
  • Attester de son niveau d’anglais (test : IELTS)
  • Disposer d’un capital net de 200.000 AUD liée à l’activité de son entreprise (ex : en France), correspondant au moins à 2 années fiscales sur 4 avant la date de demande du visa.
  • Disposer d’une chiffre d’affaires annuel -provenant d’une, ou deux entreprises combinées- d’au moins 500.000 AUD sur au moins 2 des 4 années fiscales précédant la date de demande de visa

Voir les autres critères d’éligibilité ici

Ce visa vous permet
– De partir en famille (conjoint(e), enfants, ou autres personnes à sa charge)

Il ne permet pas :
– De bénéficier du système de sécurité sociale australien « Medicare »
– De bénéficier de différentes prestations sociales (ex : allocations familiales)

Le coût de la demande de visa : entre 8000 et 9000 AUD

Pour aller plus loin

Effectuer sa demande de visa ici

Le visa de résident permanent « Business Owner (Residence) (Subclass 890) permet ensuite au demandeur, et à sa famille (ses ayants-droits), de vivre en Australie, pendant une durée de 5 ans (renouvelable, par l’intermédiaire d’un autre, le Five Year Resident Return Visa (Subclass 155).

L’obtention de ce visa dépend du succès de l’entreprise implantée en Australie. Voir ici une liste complète des obligations faites au demandeur.

 

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (1)
  1. By wilfried

    Bonjour,

    Je m appelle Wilfried et je suis boulanger depuis 6 ans. j’ai 39 ans.

    J’ai une petite boulangerie a mon compte dans le sud de la france.
    Ma femme et moi sommes bilingue, je souhaiterais m installer en australie avec ma femme et mes 2 jeunes enfants. et y ouvrir une boulangerie bio.

    J’ai contacté l’ambassade australienne à Paris. Ils mon’t dirigé vers le provisional business visa innovation and investment subclass 188.

    Je réponds a tous les critères sauf celui de l investissement de 800 000 dollars australien que je n ai pas!

    J’ai bien lu votre article, mais je ne suis pas sûr de savoir vers quel visa je dois me diriger.

    Auriez vous des conseils? Je fais beaucoup de recherche sur internet, mais ca reste difficile! Et l’ambassade me parle que du visa subclass 188 !

    Merci pour votre temps !

    2559semaines | | Répondre

Laisser un commentaire