Diable de Tasmanie
Ebook à télécharger

Le diable de Tasmanie est aujourd’hui en voie de disparition. Depuis 1996, les populations du marsupial en Tasmanie ont été décimées, une hécatombe imputable à un cancer facial  contagieux et incurable. Au nord de Sydney, une ferme-refuge (The Devil Ark) mène actuellement un programme de repeuplement destiné à la restauration de l’espèce en Tasmanie. Le fameux diable est-il néanmoins toujours observable dans son environnement naturel en Australie ?

En 15 ans, la population de diables de Tasmanie a diminué de 91%, s’alarmait récemment l’écologiste  Tim Faulkner, de l’Australian Reptile Park (Nouvelle-Galles du Sud).

Le marsupial carnivore est actuellement victime d’un cancer contagieux et incurable. La contagion s’effectuant par morsures, résultats des luttes que se livrent les diables pour la défense de leur territoire ou de leur nourriture.

The Devil Ark, une ferme située au nord de Sydney, tente actuellement de sauver le colérique marsupial, via un programme de reproduction de spécimens sains.

Où voir le diable de Tasmanie en Australie ?

Mis à par certains zoos, comme celui de Beerwah  dans le Queensland -qui en héberge quelques spécimens- le diable peut être observé sur son île natale,  la Tasmanie, quasiment exclusivement dans des parcs et réserves dédiés.  Pour rencontrer ce sympathique (mais colérique !) animal, rendez-vous :


Agrandir le plan

Dans la mesure où la population du marsupial décline sur l’île, il est de plus en plus rare de  l’observer dans son environnement naturel.

Il est néanmoins possible  de l’approcher, si vous vous portez volontaire pour travailler au  sein du DPIW Disease program, (voir le site « Save the Tasmanian Devil« ), qui suit de près  l’évolution des populations des diables de Tasmanie.

Ci-dessous, une vidéo de « diablotins » de Tasmanie, nés en captivité :

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (1)
  1. By Vincent

    Autrement, on peut aller à la City de Londres ou bien à Wall Street où il semble que les diables se reproduisent vitesse grand V

    2579semaines | | Répondre

Laisser un commentaire