A partir du 1er juillet 2016, le ministère australien de l’immigration simplifie les demandes de visas d’étudiant. Les étudiants internationaux inscrits à un programme accrédité en Australie devront candidater au Student visa subclass 500, qui remplacera l’ensemble des dispositifs existants. Ce changement a vocation à prévenir les fraudes liées à la délivrance abusive de visas d’étudiant et réduire les délais de procédure, en vue d’une immigration plus maîtrisée. Qu’est-ce qui change concrètement pour les demandeurs d’un visa d’étudiant australien ?

Visa d’étudiant en Australie – Ce qui change à partir de 1er juillet 2016

Avec la réforme engagée par le DIBP (“simplified student visa framework (SSVF)”), une seule catégorie de visa d’étudiant est désormais accessible à l’ensemble des candidats internationaux souhaitant se former ou étudier en Australie. Et ce quels que soient leur niveau et domaine d’études.

Cette simplification entraîne donc le remplacement de plusieurs catégories de visas par un dispositif centralisé, censé faciliter la délivrance du précieux sésame.

Conditions de délivrance d’un visa d’étudiant en Australie

Ce changement a pour conséquence de durcir les conditions de délivrance du visa d’étudiant australien aux demandeurs originaires de certains pays (principalement d’Asie du sud-est), particulièrement s’ils sont inscrits à des programmes d’études peu qualifiants.

Dans certains cas, le ministère australien de l’immigration exigera des preuves de capacité financière -attestées par les revenus annuels combinés de tiers du demandeur (parents, époux) d’un montant égal ou supérieur à 60 000 $ AUD. A noter que ce type de preuve n’est en principe demandée qu’aux étudiants considérés comme à “risque migratoire” élevé.

En revanche, tous les étudiants devront être en mesure d’apporter la preuve de leur auto-suffisance financière pendant la durée de leurs études, sous la forme d’un dépôt bancaire équivalent à 20.000 $ AUD.

Comme c’est l’usage jusqu’à présent, toute demande de visa d’étudiant nécessite d’attester d’un niveau d’anglais suffisant : 5.5/9 à l’IELTS pour les programmes d’études réguliers -sachant que certaines institutions exigent un score nettement supérieur- et 4.5/9 si vous souhaitez étudier l’anglais dans le cadre d’un programme ELICOS.

Enfin, une preuve d’inscription à un programme d’études reconnu vous sera également demandée.

Faire votre demande de visa d’étudiant pour l’Australie

Avant toute demande de visa d’étudiant australien, validez dans un premier votre test d’anglais obligatoire. L’IELTS est le test le plus utilisé, mais d’autres tests sont aujourd’hui reconnus par l’immigration australienne : comme le Test of English as a Foreign Language paper based test (TOEFL), le Pearson Test of English Academic, le Cambridge English: Advanced et l’Occupational English Test.

Obtenez ensuite votre preuve d’inscription au programme d’études que vous avez choisi.

Vous pouvez ensuite procéder à votre demande de visa d’étudiant en créant un compte ImmiAccount sur le site du DIBP

Pour en savoir plus

Important changes to the student visa programme – from 1 July 2016

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaire (0)

Laisser un commentaire