Le cap de la trentaine sonne le glas de la possibilité d’un séjour en Working Holiday Visa pour celles et ceux qui souhaitent partir travailler en Australie pendant an. Si vous avez 30 ans au moment où vous faites votre demande, vous en êtes encore dans les temps, mais passé votre 31e anniversaire, vous ne serez plus éligible au Working Holiday Visa.

La porte du travail se referme-t-elle alors définitivement sur les candidats étrangers au travail en Australie ? Non, il existe de nombreuses alternatives possibles.

Visa d’étudiant – Travailler et rester en Australie après ses études

Après 30 ans, vous avez toujours la possibilité de séjourner en Australie sur une période supérieure à trois mois dans le cadre d’un visa d’étudiant.  Vous devrez au préalable avoir obtenu un score suffisant élevé à l‘IELTS, le test d’anglais de référence en Australie et Nouvelle-Zélande.

Dans le cadre d’un visa d’étudiant, vous avez la possibilité de travailler dans une limite de 20 heures par semaine (quarante heures par quinzaine) pendant les sessions de cours, et sans limite horaire en dehors des sessions.

Si vous respectez certaines conditions (niveau d’étude atteint, diplôme permettant d’exercer une profession en demande en Australie), vous pouvez prolonger votre séjour pour chercher du travail en Australie.

Study in Australia

Le visa de travail temporaire (Visa 457 ) via SkillSelect

Après 30 ans, le visa de travail 457 est la voie royale pour venir travailler en Australie. Il s’adresse aux candidats dont la profession est en demande en Australie. Si c’est votre cas, vous pourrez participer à un programme d’immigration par le travail qualifié appelé « SkillSelect ». Vos qualifications sont évaluées par différents organismes professionnels australiens avant d’être reconnues.

Une fois vos qualifications reconnues, vous pourrez alors chercher un emploi et bénéficier d’un sponsor émanant d’un employeur (public ou privé) pour venir travailler en Australie.

A noter :

Les Visas de tourisme / d’affaires (Sublass 651 et Subclass 600)

Nous mentionnons l’option du visa de tourisme car elle offre la configuration la plus proche possible du voyage en Working Holiday Visa. A la différence près que vous ne pourrez avoir une activité rémunérée (en théorie) dans le cadre de ces visas.

  • Le eVisitor (Subclass 651) visa permet de faire du tourisme, ou des affaires (ex : prospection) en Australie pendant une période légale de trois mois.
  • Le Visitor Visa(Subclass 600) permet de rester en Australie pour y voyager pendant une période de 3, 6 ou 12 mois. Inutile de dire que vous devrez apporter la preuve que vous possédez des ressources financières suffisantes pour couvrir vos dépenses sur place. .

Vous êtes également autorisé à faire du volontariat dans le secteur du tourisme.

Nous devons mentionner une troisième voie, même si théoriquement vous n’y avez pas droit :  travailler au noir, par exemple donner des cours de français à des particuliers. Il est fortement déconseillé de travailler au noir pour un employeur : cette option n’est pourtant pas rare dans les fermes de l’Outback pour les travaux de fruitpicking. Nous la déconseillons fortement, compte tenu des risques qu’elle fait courir à celles et ceux qui tentent leur chance : le risque le plus fréquent  est l’expulsion assortie d’une interdiction de séjour en Australie pour une période plus ou moins longue.

Liens utiles

Visitor Visa (subclass 600)

eVisitor Visa (Subclass 651)

Partner Visa

Nous mentionnons cette option bien qu’elle ne dépende pas de vous 🙂 Le Partner visa (subclasses 820 and 801) permet à l’époux/l’épouse ou le conjoint de fait d’un citoyen australien de séjourner légalement en Australie.

Une fois qu’il est accordé, ce visa lui permet de travailler, étudier et séjourner en Australie jusqu’à l’obtention du visa permanent « Partner Visa ».

 

 

Article de Laurent Ozn'Z

Expert de la recherche d'emploi à l'international, passionné par l'Australie et la Nouvelle-Zélande, je suis le créateur de Australienzelande.fr et Travail-Australie.fr, deux sites consacrés aux opportunités de travail et d'immigration en Oz et NZ. Je suis l'auteur du guide "Médecin en Australie" (107 pages, 2015), guide d'orientation professionnelle pour les médecins francophone souhaitant exercer et émigrer en Australie. Si vous souhaitez témoigner sur ce site, y apporter votre contribution ou partager votre expérience, contactez-moi : http://australienzelande.fr/contact

Sur le même thème

Commentaires (2)
  1. By Colangelo

    J’ai 57 ans je suis Manager Achats Supply Chain, je recherche un travail pour perfectionner mon anglais et le rendre fluide.

    Juste un travail permettant de vivre sur place et permettre de créer des liens d’affaires import export -ou créer un service ‘achats sourcing…

    Ou tout autres possibilités.

    Merci de vos réponses !

    2486semaines | | Répondre
  2. By Milazzo

    Bonjour je souhaite partir vivre et travailler en Australie à Sydney je pense, je suis très compétente dans mon métier et réputé mondialement sauf que celui-ci n’apparaît pas dans la liste des jobs demandes en Australie. J’ai toujours travaillé à mon compte détentrice actuellement d’une SARL.
    Pouvez-vous me dire si il est possible de travailler à mon compte dans ce métier (prothésiste ongulaire/formatrice). sans plus ça me coûte 200 000 €.
    Je vous remercie par avance
    Bien cordialement
    Sophie Milazzo

    2486semaines | | Répondre

Laisser un commentaire